Les bons coups. Et les mauvais.

dsc05258On en fait tous. De temps à autre. Bah : plus ou moins régulièrement ! Et, bien qu’on voudrait prendre tout le crédit des bons coups, force est d’admettre qu’ils sont, plus souvent qu’à leur tour, le fruit du hasard !
Once in a while we all have a good luck strike. Even if we’d like to take the credit for it, the thruth is it is pure luck!

Le printemps dernier, en fin de saison, je me suis aventurée chez Fabricville pour les accessoires requis : fils, boutons, entoilages et fermetures-éclair. C’est que j’ai pris l’habitude de commander mon tissu en ligne. J’ai quelques boutiques de confiance et je leur suis fidèle… mais pour tout le reste, je repose sur Fabricville. Quand je m’y rends, même si j’ai une liste de mes besoins, je jette néanmoins un coup d ’œil sur leur tissu.

Last spring, at the very end of the season, I had to go to Fabricville for notions; thread, boutons, zipper, etc. I’ve taken the. Habit of ordering most of my fabric online, there’s a few boutiques I like and I’m a returning customer. But, for everything else, I tend to go to Fabricville. When I get there, even though I have a list of what I need, I always look around to see if anything strikes my fancy.

dsc05248

Donc, cette fois là, j’ai découvert un tissu, une maille lourde et souple à la fois, en deux couleur : vieux rose et brun. J’ai pris les rouleaux sous le bras et me suis rendu à la table de coupe. Là, le préposé a froncé les sourcils lorsqu’il a vu le prix :
« Où-est-ce que vous avez pris ça ? » m ’a t’il demandé ?
« Dans la boite à 3 $ le mètre » fut ma réponse;
« J ’imagine que vous allez prendre ce qu’il reste? »
« Absolument » fut ma réponse et, non, il n’y avait pas d’autre couleurs;
Avec un sourire, mi-figue mi-raisin il a conclu : « vous avez été chanceuse de le trouver avant moi…»

So that particular time, I found this fabric, a sweater knit, heavy and pliable at the same time. It was available in two colors pink and brown. I took the fabric under my arm and walked straight to the cutting table. The surprise of the employee when he saw the price… « Where did you get that » he asked. In the 3$ a meter box was my answer. “I imagine you want what is left?” “Absolutely” was my answer! He told me I was lucky to have found it before him…

dsc05249Dès le moment où j’ai repéré cette maille, je me suis imaginée avec un Oslo de Seamwork. Depuis j’y vois aussi une neenah. Comme j’en ai environ 4 mètres dans chacune des 4 couleurs j’ai du jeu… j ’avais prévu faire quelques chandails pour Raphaëlle dans mes cachemires qui sont maintenant trop petits. Le patron qui m ’est tombé dans l ’œil demandait plus de tissu, donc j’ai mis de côté mes cachemires et me suis tounée vers cette maille.

The moment I saw that fabric, I imagined an Oslo from Seamwork in it, now I might even see a Neenah. Since I had about four meters of each, I’ve got room to play. I had planned to make a few sweaters for Raphaëlle usin the cashmere that doesn’t fit me anymore. But the pattern I had my eyes on required more fabric than what is available in my sweaters so I decided this was the perfect opportunity to try this fabric.

dsc05250Le patron est issu du numéro d’automne 4/2016 d ’Ottobre pour enfants : il s’agit du modèle « falling leaves ». Je l ’ai réalisé en taille 140. Je n’ai pas surpiqué les coutures raglan comme préconisé dans le modèle, car il me plaisait ainsi.

The pattern is from the fall edition of Ottobre magazine (4/2016). It is called « falling leaves ». I made it in a 140 size. I didn’t oversticht the raglan sleeves as planned in that model because I liked it the way it was.

dsc05251Pourtant je ne crois pas que Raphaëlle le portera beaucoup : je lui trouve plusieurs défauts et ça m’agace. Il faut dire que c’est un tissu difficile à travailler. D’ailleurs j’ai réalisé un faux pli à une couture de la manche et j’en ai eu pour une bonne heure à en découdre avec un petit bout de 15 cm environ — c ’est que mon fil était exactement du même brun que le tissu et la maille de ce dernier était à peu près de la même longueur que mes points… un cauchemar, en bref. C’était la première fois que je travaillais avec ce genre de tissu. Vraiment pas facile : j ’ai bien failli décider que mon bon coup était un mauvais coup Le tissu s’étirait dans tous les sens à cause de sa lourdeur et de sa souplesse, ce ne fut pas ma meilleure expérience de couture. D’ailleurs la poche — que j’ai pourtant posé avec soin — gondole un peu et ça m’embête. Mais bon : on verra peut-être Raphaëlle le porter ou peut-être qu’il finira dans un sac pour les démunis… à suivre

dsc05252I’m not sure whether Raphaëlle will wear it or not, it has a few faults and it bothers me. I have to admit that it was hard to work with that fabric. I went through hell when I had to unsticht a 15 cm area, my thread being the exact same color as the fabric and I couldn’t differentiate the thread from the loops of the fabric. It was my first time sewing this kind of fabric, it was not easy. I almost decided that my good luck in findind the fabric was instead bad luck. Because it was so heavy, the fabric stretched in all directions. Let’s just say it hasn’t been my best sewing experience. The pocket for example seems a little wavy and I was sooo careful sewing it but the result isn’t there. So I’m not sure whether or not I’ll let Raphaëlle wear it, it might end up in the bag for the poor.

dsc05247Quoi qu’il en soit, il me reste trois bons mètres des deux couleurs et je ne suis pas prête à m’avouer vaincue. Mon Oslo, je compte bien le faire; reste à savoir le temps qu’il me faudra pour me décider…

As it is I have a good three meters of each colors and I’m not ready to declare forfeit. My Oslo will be made eventually, let’s just see how long it takes me to decide to tackle that fabric again.

Publicités

8 réflexions sur “Les bons coups. Et les mauvais.

  1. Moi je trouve ce petit  » jumper » très beau! Peut-être que je ne peux voir les « défauts » … elle ressemble d’une belle petite écolière ado. J’aime beaucoup!

    Aimé par 1 personne

  2. Avec tous le temps et l’effort que nous mettons dans nos créations, il est toujours difficile de ne pas penser aux défaut–c’est un vrai fardeau de créatrice! Même si, moi aussi, je suis souvent déçue par les défauts dans mes projets, je crois que très peu de gens les voient. D’ici, ce projet m’a l’air très réussite!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s