Dehors la couardise !

De temps à autre il m’arrive de manquer de confiance en moi et de bloquer sur un projet sans oser l’essayer : c’est le cas ici. Depuis belle lurette, j’avais envie de produire une veste en molleton pour ma fille, histoire de varier sur le thème de l’éternel cardigan. À la fin de l’été dernier, j’ai acquis le molleton — oh surprise, rouge ! J’avais déjà en mains deux patrons distincts issus du magazine Ottobre.

Image_1J’ai bien dit à la fin de l’été dernier, vous avez bien lu, il n’y a pas d’erreur : eh oui, on est presque à la fin mars, ça fait plus de six mois que ce petit projet traînait… la vérité, c’est qu’il me faisait peur. La trouille, la vraie, s’emparait de moi à chaque fois que je posais les mains sur cette pièce de molleton rouge. La peur de ne pas être à la hauteur pour une veste, la peur de rater complètement mon coup, que ça poche, que ça tiraille, que ça ne soit pas droit… bref j’ai imaginé à peu près toutes les bourdes que je pouvais possiblement faire. Il faut dire que je suis une couturière autodidacte et que je ne couds que depuis deux ans. Tout de même, que c’est triste de ne jamais commencer parce qu’on a peur de rater notre coup… ou, par exemple, de ne pas terminer un tableau parce qu’on a peur de gâcher ce qu’on a fait de bon jusque-là (ça aussi je connais, j’ai une fleur d’hibiscus à l’aquarelle qui traîne au fond d’un tiroir, jamais terminée).


Cette semaine, j’ai décidé que c’en était assez ! Comme nous disions enfants: Pas Capable est mort, son petit frère s’appelle j’essaye. Tout de même je ne m’y suis pas plongé la tête la première, j’ai étiré sur plusieurs jours, craintive, n’osant pas faire plus d’un pas à la fois, traînant ma misère sur toute la semaine. Une journée j’ai recopié le patron, une autre j’ai coupé mon tissu, une troisième journée j’ai entoilé, histoire que le tout garde sa forme à long terme. Tout ça pour quoi ? Pour un superbe blazer rouge que ma fille adore ! Est-ce que j’aurai appris ma leçon ? Appris à me faire confiance une fois pour toutes ? J’aimerais bien mais, les habitudes de toute une vie ça ne se désapprends pas comme ça ! N’empêche, peut-être que la prochaine fois mon projet traînera quelques jours seulement au lieu de quelques mois avant que j’ose m’y attaquer ?!?

Image_2 Image3

Quant au blazer lui-même, j’avais le choix entre deux patrons pour la taille 128 — qui est habituellement juste un peu grande pour ma puce. Cette taille correspond à peu près à du 10 ans et ma fille habille entre le 8 et le 10 présentement. Il y avait le modèle “Autumn Flower” issu de Ottobre 4-2013 — qui allait de la taille 92 à 128 inclusivement — ainsi que le modèle “Sugar Scull” de Ottobre 6-2013 qui comporte les tailles 128 à 170. Le magazine signalait que le “Sugar Scull” était plus ajusté parce que les coutures princesse avaient été modifiées par rapport au premier modèle. De plus, comme il est destiné à des adolescents (entre autres), il fallait s’attendre à ce qu’il ait plus de formes, les enfants n’ayant pas encore de taille ou hanches bien définies. J’ai tout de même choisi de réaliser le “Sugar Scull” me disant que si jamais je désirait en refaire un, c’est la taille de celui-ci qui conviendrait et que j’en aurait déjà l’expérience. J’aurais probablement été mieux avec l’autre modèle puisqu’à sept ans et demi, Raphaëlle n’a pas encore de formes, bien entendu. Je suspecte que le “Autumn Flower” a plus d’ampleur au ventre et à la taille. La veste de Raphaëlle est donc ajustée — même si la taille 128 est habituellement un peu grande — mais, il lui va tout de même bien et elle l’aime son blazer de grande ! Moi aussi d’ailleurs, je n’en suis pas peu fière !

4 DSC032346

Au bout du compte je suis vraiment satisfaite, j’ai l’impression d’être passée à un autre niveau dans ma couture. Je l’adore ce petit blazer et j’en referai un autre avec plaisir, dans pas longtemps d’ailleurs car celui-ci lui ne lui ira sûrement plus à l’automne !

Publicités

9 réflexions sur “Dehors la couardise !

  1. Ouin ben c’est vrai qu’il est trop joli ce blazer, et j’aime beaucoup sa coupe cintrée! Félicitations pour ton blogue, je m’y suis promenée brièvement et je trouve que tu as une belle plume aussi donc c’est agréable de lire tes billets.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s