Contre instinctif

Je n’ai pas beaucoup travaillé avec le molleton; c’est seulement la deuxième fois mais… j’y prend goût ! De plus un sweatshirt est pratique en toutes saisons, il tient au chaud et est plus léger que la laine. N’empêche, tant qu’à faire les vêtements de ma fille moi-même, je ne vois pas pourquoi je reproduirais un modèle classique de sweatshirt, qu’on peut trouver partout, à bas prix ? Même chose pour les T-shirt… au fond, il faut quelque chose de spécial, soit le tissu, soit le modèle, ou, tant qu’à y être, les deux !

Quand j’ai aperçu ce modèle à la sortie du magazine l’an dernier, je savais immédiatement que je le réaliserais. La fermeture-éclair apparente au dos ainsi que les pans de côtés plus longs qu’à l’avant et à l’arrière m’ont immédiatement séduite. Il ne me manquait que le bon tissu !

Image-1

Ai-je besoin de vous réitérer mon amour des tissus à motif étoilé ? Si vous avez jeté un coup d’œil aux confections de ce blog, vous l’aurez certainement constaté par vous-même. J’aime les motifs d’étoiles, les grosses, les petites, les colorées, les multicolores, les tons sur tons, bref… je n’ai pas encore trouvé de motif d’étoile sur un tissu que je n’aime pas. Il allait donc de soi que le tissu afficherait des étoiles. La surprise, pour moi, fut de reçevoir un tissu bleu très foncé alors que j’en avait commandé un noir — la différence étant très légère, je comprend la confusion mais à côté du noir, ça me semble évident. Le bleu marin ne fait pas partie de couleurs qui m’attirent d’office; oui, j’ai eu un instant d’indécision mais j’ai finalement opté pour conserver l’arrivage. Après tout, je n’ai rien contre cette couleur, alors… pourquoi pas !?!

Image-2

Au final, à part le jean et un t-shirt, je crois bien que ma fille n’a pas porté beaucoup de bleu marin dans sa courte existence. Et pourtant… cette couleur lui sied très bien. Neutre, de surcroît, elle se marie à une foule d’autres couleurs; donc, me voici bien heureuse d’avoir décidé de conserver le tissu même si la couleur ne correspond pas à ce que j’avais commandé. Incidemment, je me retrouve avec un velours cordé bleu marine sur les bras, tissu qui ne nous était pas destiné, l’ayant acheté pour quelqu’un d’autre, mais me retrouvant au final « prise avec ». Il sera utilisé, sinon maintenant, du moins à l’automne puisque je sais désormais que cette couleur va bien à Raphaëlle. Comme quoi il y a toujours moyen de trouver du positif dans une situation.

De retour au chandail, c’est un patron Ottobre 1-2014 que j’avais conservé en tête depuis tout ce temps avec l’envie très forte de le réaliser. Je l’ai fait en taille 128, sachant que les manches seraient ainsi pleine longueur — au lieu d’être trois-quarts et espérant ainsi qu’il fera encore à l’automne (sans en être tout-à-fait certaine, considérant que ma puce a un long torse; il se pourrait qu’il soit trop court le moment venu, on verra bien en temps et lieu). Et puis, il y aura toujours quelques soirées fraîches ce printemps et cet été qui permettront de maximiser sa durée de vie utile !

image-4 Image_3

En ce qui concerne ma fille c’est une réussite, il est tout doux, comfortable à souhait et très joli.

7 6 5

En ce qui me concerne, c’est une réussite partielle : qui aurait dit qu’une fermeture éclair apparente serait plus difficile à réaliser qu’une fermeture non-apparente, sinon pire, qu’une fermeture invisible ? C’est tout simplement contre-instinctif, à mon sens. J’ai eu de la difficulté à comprendre comment la produire d’après les instructions du magazine et ai fini par la coudre par-dessus l’endroit du tissu après avoir cherché et trouvé sur Petit citron un tutoriel pour les fermetures éclairs apparentes. Je ne suis jamais arrivée à comprendre pourquoi il fallait tout poser à l’envers pour ensuite retourner le tout alors qu’on voulait la fermeture visible ? J’avoue n’avoir rien compris à cette partie des explications et ai cousu et décousu à trois reprises jusqu’à ce que je décide de chercher un tuto, mais bon, je suis encore blonde, avec un soupçon de blanc — d’accord… mais j’ai encore l’excuse d’être blonde en dernier recours.

8 9


Bref, finalement j’ai fait à ma tête et… ce n’est pas si mal, non ? Il y a certaines façons de procéder d’Ottobre qui me conviennent moins, j’essaie toujours au moins une fois et ensuite j’utilise la façon qui, pour moi, est la plus efficace.

Je me souviendrai de cette fermeture éclair apparente

Publicités

4 réflexions sur “Contre instinctif

  1. Moi qui suis une maniaque du noir j’avoue que j’aime bien aussi le marine. Pour cette création je trouve que le marine sort très bien. Elle a des étoiles jusque dans les yeux cette belle Raphie!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s