Le lin dans tous ses états

 

Le beau temps qui s’en vient ça veut dire qu’il est temps de ressortir le lin, ce tissu que j’aime tant! Même froissé, il a le culot d’être chic ! J’adore le lin, pas seulement pour son look mais aussi pour son confort. Les choses qu’on aime sont faites pour être partagées, non ? Alors même si souvent je privilégie le coton pour Raphaëlle, j’aime aussi, de temps à autre, lui fabriquer un vêtement en lin et ce, même si je sais qu’il ne lui ira pas longtemps. Coudre ne permet pas toujours de faire des économies mais lorsqu’il s’agit de lin, un vêtement fait maison est habituellement à meilleur prix qu’un vêtement en lin du commerce.

Nice weather is coming! That means it’s time to get the linen out, that fabric that I adore. Even wrinkled, it manages to be chic! I love linen, not only for it’s look but also for it’s comfort. Things we love are meant to be shared, no? Even if I often lean towards cotton for Raphaëlle, I also love, once in a while, to make her a piece of clothing in linen, and that, even if I know it won’t fit her long. Sewing doesn’t often mean economies but, with linen, a home made garment is usually much cheaper than a linen garment from the store.

Quand j’ai reçu le patron de la tunique « Sydney Sider » du Sew What Club, je savais que je la ferais en lin dès le premier coup d’œil. Il aurait été moins risqué de la faire en coton puisque je devais tester ce patron et qu’il ne s’agissait pas de la version finale. Mais c’est en lin que je l’imaginais et aucun coton dans ma (très) grande réserve n’a pu me convaincre du contraire.

image

As soon as I got the « Sidney Sider » pattern from The Sew What Club, I knew I was going to make it in linen. It would have been less risky to make it in cotton since I was testing the pattern and it wasn’t the final version. But it’s in linen that I imagined it and no cotton in my extensive stash managed to convince me to make it in another fabric.

image

J’ai beaucoup hésité et failli inverser les tissus, mettre le rayé pour la tunique et l’uni pour la bavette. Finalement, je ne regrette pas mon choix plus conservateur… bien que je pense encore que ma première idée aurait également donné un résultat plus qu’intéressant.

I hesitated a lot and almost inverted the fabrics, making the tunic in the striped fabric and the bib in the solid one. In the end, I don’t regret my (more conservative) choice but still think my first idea would have been interesting.

image

Le tissu rayé est un mélange de coton et lin provenant de Fabricville, le lin “charcoal” provient de L’Oiseau Fabrics. J’ai réalisé la tunique en taille huit ans.

image

The striped fabric is a mix of linen and cotton and comes from Fabricville, the solid charcoal linen is from L’Oiseau Fabrics. The tunic was made in a size eight.

image

J’ai expérimenté un peu avec le sens du tissu en coupant à contre-grains les empiècement des épaules : les rayures sont ainsi horizontales au lieu d’être verticales. Je trouve le résultat absolument charmant.

image

I experimented a little with the fabric, cutting the shoulder pieces against the grain so the stripes would be horizontal instead of vertical. I’m charmed by the result!

Publicités

4 réflexions sur “Le lin dans tous ses états

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s